top of page
  • Writer's pictureCécile Hemery

Comment fonctionne le cerveau des introvertis ?


Picture of a woman's profile with a drawing representing her brain colorfully drawn on her head

"Introverti" est un mot un peu étrange qui ne signifie pas ce que la plupart des gens croient.

Lorsque je partage que je suis introvertie, cela surprend parfois les gens. Ils me disent : "non, tu n’es pas introvertie". "Pourquoi tu dis ça ?", je demande, on me répond souvent "tu n'es pas timide".


Pour beaucoup de gens, être introverti signifie être timide, socialement maladroit ou avoir peur de parler. C'est quelque chose qui n’est pas considéré comme valorisant ou même une qualité. Mais ce n’est pas du tout ce que cela signifie.


Être introverti est simplement un trait de personnalité, qui n’est ni bon ni mauvais.

Des recherches scientifiques ont découvert que les introvertis et les extravertis ont une configuration chimique cérébrale différente. Cela a essentiellement à voir avec trois molécules chimiques présentes dans notre cerveau : la dopamine, l’adrénaline et l’acétylcholine.


La stimulation externe surcharge le cerveau introverti


La dopamine est une substance chimique présente dans le cerveau qui nous récompense par de « sensations plaisantes» lorsque nous nous comportons d'une certaine manière ou faisont certaines activités, et génère des émotions positives. Plus nous en faisons, plus il y a de dopamine, plus nous sommes contents.


L'adrénaline est une autre substance chimique qui est déclenchée par l'expérience de nouvelles choses, par la prise de risques et la stimulation externe. Lorsque vous ajoutez de l’adrénaline aux comportements ci-dessus, encore plus de dopamine est relâchée dans votre système et votre cerveau devient très heureux.


Et c’est notre première différence : les extravertis ont plus de récepteurs de dopamine dans leur cerveau que les introvertis. Cela signifie que plus ils adoptent des comportements créateurs de dopamine, plus ils deviennent heureux.


À l'inverse, avoir moins de récepteurs signifie que les introvertis sont plus sensibles à la dopamine. S’ils en reçoivent trop, ils se sentiront dépassés et anxieux, et videront rapidement de leur énergie pour y faire face.


C’est la raison pour laquelle les extravertis sont friands de stimulation externe et les introvertis ont du mal à en gérer de grandes quantités. Notez qu’il n’existe pas de définition précise de ce qu’est exactement cette stimulation (ou ces comportements), cela dépend aussi des individus. Cela peut être par exemple des choses telles que le bruit, l’espace ou la vitesse.


Différentes molécules chimiques procurent des sentiments de satisfaction aux introvertis et aux extravertis.



L'acétylcholine est une autre molécule chimique qui crée du plaisir et des sentiments de satisfaction, mais d'une manière différente : lorsqu'elle est concentrée sur l'intérieur et déclenché par des activités telles que la relaxation et la réflexion profonde. Pour les extravertis, l’acétylcholine n’est pas comparable à une poussée de dopamine et ils pourraient trouver cela ennuyeux, mais pour les introvertis c'est un vrai plaisir.


Pour résumer, le cerveau des introvertis et des extravertis est conçu pour ressentir des sentiments de satisfaction provenant de différents types d’activités. Pour les extravertis, la stimulation externe est agréable, mais pour les introvertis un "trop" de ces mêmes activités créera un épuisement. Pour les introvertis, la stimulation interne est agréable, mais elle n'est pas assez intense pour que les extravertis puissent l’apprécier de la même manière.


Les introvertis mettent plus de temps à répondre à une question en raison de la quantité d'informations que leur cerveau traite



Le cerveau des introvertis repose sur la mémoire à long terme. Ils observent et remarquent, parfois inconsciemment, toutes sortes de détails et gardent ces informations dans leur cerveau. Cela les rend très conscients des erreurs (ou erreurs possibles) qu’ils commettent ou peuvent potentiellement commettre. Ils se retrouvent donc avec un esprit occupé, s’inquiétant de ce qui va se passer et proposant de nombreux scénarios potentiels, basé sur des scénarios similaires rencontrés dans le passé. Cela prend un certain temps au cerveau à traiter toute cela et c’est pourquoi il peut être complexe pour un introverti de trouver rapidement une réponse à une question s’il n’est pas préparé.


Au contraire, en raison du chemin plus court du traitement de l'information dans leur cerveau, les extravertis sont capables de réagir immédiatement à leur environnement et répondre d'emblée.


Pour cette raison, les introvertis ont tendance à être des penseurs et creuser les sujets plus profondément. Ils aiment réfléchir et contempler avant de se décider, trouver une solution et la partager avec les autres, cette valeur peut se perdre au sein d'un groupe mixte lors d'une conversation qui ne laisse pas le temps à l'introverti de "penser" au sujet dans son ensemble.


C’est aussi pourquoi les introvertis sont moins enclins à prendre des risques.


Ce sont deux styles complètement différents. L’un est plus rapide, l’autre est plus profond – cela ne semble-t-il pas complémentaire ?


 

Les introvertis peuvent-ils s’amuser dans des situations sociales ? Oui, absolument, ils le peuvent. Ce n’est pas une question de savoir s’ils s’amusent ou non. Il s’agit de savoir dans quelle mesure la stimulation est suffisante et dans quelle mesure elle est « trop ». S’ils ont la possibilité d’avoir des conversations profondes et pleines de sens plutôt que de simples bavardages, et des moments ou endroits plus au calme (musique pas trop forte, salle pas bondée), cela contribuera à rendre la situation plus agréable pour eux.


Les introvertis peuvent-ils réfléchir rapidement ? Eh bien, cela dépend s'ils ont eu l'opportunité de penser au sujet en amont. Donc, si vous leur avez donné le temps de réfléchir (par conséquent à leur cerveau de traiter l'information), alors oui, ils le peuvent. C'est pourquoi il est utile de partager l'ordre du jour ou les documents avant une réunion. Ou si vous partagez quelque chose d'important, partagez l'information, puis proposez-leur de leur donner un peu de temps pour traiter et proposez de se revoir le lendemain.


Comments


bottom of page